Cupra Ateca : le SUV No Fake !


La marque premium de Seat lance son SUV sportif : la Cupra Ateca. Avec un moteur de 300 chevaux, une transmission intégrale et des lignes affutées, l’Atéca est aussi élégant que musclé. Un 4×4 joueur, mais pas frimeur.

Au loin hurlent les sirènes. Elles approchent. Le gendarme à moto m’intime l’ordre de laisser passer. Stationné dans la voie de bus, j’admire la Maserati 390 GT qui me double. Un discret drapeau italien flotte sur son flanc. Son excellence l’ambasciatore est de sortie. Et moi ? Moi, je n’ai pas besoin de me la péter, je me sens bien, je me sens authentique. Moi, je roule en Cupra.

Certes, l’Ateca est urbaine. Mais ce n’est pas qu’une citadine. Voilà une vraie routière, dont les lignes franches et l’intérieur plastico-pratique ne mentent pas. On est loin des habitacles épurés en cuir vegan des caisses de geek

Cupra Ateca photo DR
Cupra Ateca photo DR

Ici, point de gadget : le tableau de bord est aussi boutonneux qu’une Casio FX-College, le GPS a la voix métallique d’Ok Computer, le park-assist reste semi-automatique (lâchez le volant, gérez sur les pédales), les commandes vocales sont sourdes (“Navigue vers Paris” / “Voulez vous dire Sorgues ?” / “Ta gueule”) et l’auto-pilot exige… de garder les mains sur le volant.

Bref, une technologie qui suce la roue de Tesla… sans pour autant essayer de vous transformer en Captain Kirk de rocade. Ici, pas de chichis ! 

L’appel de la courbe

On a rarement de plaisir à conduire en ville. Mais, même à Paname, l’espagnole sait garder son flegme. Elle avale les dos d’âne et freine d’une caresse de pédale. Un voyant dans les rétroviseurs extérieurs alerte fort judicieusement de la présence de quidams dans l’angle mort. En mode « classique », le moteur ronronne comme un gros chat, à la fois sécurisant et jazzy.

Ultra maniable, avec son large rayon de braquage, sa boite de vitesse automatique DSG à 7 rapports et sa suspension smooth, l’Ateca appelle les sensations. Elle m’a donné des envies de Corse, de virages serrés, des envies de monter dans les tours et les collines pour cueillir des légumes bio de saison. Justement, le coffre est assez profond pour contenir 3 cagettes Ikea Knagglig terreuses à souhait. 

Sportive roots

Et puis… j’ai essayé le mode sport. Vraiment é-ner-vé. Soudain, raminagrobis se mue en puma. Mieux : soudain, mon guitariste flamenco se met à envoyer des riff d’ACDC. Un coup d’orteil à l’accélérateur et je sème l’énergumène qui tente de me doubler par la droite. Top pour se débarrasser des satanés vélos Deliveroo ! Le moteur crache et me donne des envies d’autoroute allemande ou même de circuit – il y a justement un mode « Cupra » pour ça.

Aurait-on trouvé la voiture pour tous ? Les nombreux choix de personnalisation des affichages de l’ordi de bord numérique le laissent croire. Eh bien, si c’est le but, c’est réussi : l’Ateca vous emmènera aussi bien faire vos courses à l’hypermarché qu’une course en forêt ou sur circuit. Le tout sans demi-mesure. No Fake


Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !