Nouvelle tendance : être jeune, cool et ne pas boire d’alcool

Un esprit sain dans un corps sain : telle est la devise des abstèmes

L’abstème, cela vous dit quelque chose ? Il désigne toute personne qui refuse catégoriquement de boire une goutte d’alcool, peu importe la raison.

Le mot abstème vient du latin abstemius, un adjectif et un mot qui signifie sobre ou quelqu’un qui s’abstient du vin. Ce terme, employé depuis deux millénaires, existait déjà chez les romains. Qui aurait pensé, 2000 ans plus tard, qu’être abstème deviendrait un mode de vie ?

Soirée smoothies photo google / Pixabay libre de droits
Soirée smoothies
photo google / Pixabay libre de droits

En effet, si la consommation d’alcool est en forte baisse depuis le début des années 2000 en France, c’est aussi en partie grâce aux abstèmes, une tendance apparue depuis quelques années, et de plus en plus populaire. Ainsi, en 2016, les Français ont fortement calmé leurs achats achats de bouteilles d’alcool, une baisse significative jamais enregistré depuis 2007. Tant et si bien qu’aujourd’hui chez les jeunes, la consommation d’alcool devient de plus en plus occasionnelle, selon une étude de l’association d’industriels Avec modération!

Les bières remplacées par des petites infusions bio

Pire, selon le baromètre 2017 de la consommation des boissons alcoolisées, l’année 2016 a été significative puisqu’elle a connu connu baisse de -1,8 litres des volumes consommés, passant à 70,7 litres par an la consommation d’alcool par habitant.

Parties & smoothies

La tendance de ne plus boire d’alcool a de plus en plus de succès chez les “iGen’s” – soient les jeunes millennials et la génération Z. Certains jeunes sont pleinement conscients de la consommation excessive d’alcool. Ils souhaitent se prouver que, contrairement à leurs ainés, ils veulent une vie plus saine. Cela passe par une réduction massive de la consommation d’alcool, et par une alimentation davantage équilibrée.

Ils consomment intelligent, achètent des produits locaux, font du sport, sont éco-friendly, et ne veulent pas boire de l’alcool, conscients des ravages de celui-ci sur notre santé.

Les jeunes aiment de moins en moins sortir

Et les clubs alors ? Les  “iGen’s”  sortent également moins en clubs, et ils aiment également moins se droguer. Selon une étude de l’Université de Michigan qui a publié un rapport sur les jeunes du monde entier, le clubbing n’est plus autant en vogue que pendant les années 90 et 2000, remplacés à présent par les soirées Netflix and chill. Marqués par les abus des substances de leurs ainés, ces jeunes ne souhaitent pas retomber dans leurs travers. Ils prennent soin d’eaux et de leur corps, et restent tranquille à la maison le samedi soir.

Et vous ?

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !