Vous souhaitez acheter une cigarette électronique ? Voici ce qu’il faut savoir

Bien choisir sa cigarette électronique, pièce par pièce

E-cigarette photo DR
E-cigarette
photo DR

Vous envisagez de vous équiper d’une cigarette électronique, ou bien de changer la vôtre pour un modèle plus performant ? Difficile de s’y retrouver parmi tous les modèles et leurs spécificités techniques plus ou moins compréhensibles par les néophytes.

Les e cigs ont en effet un vocabulaire spécifique et sans décodeur il est difficile de faire un choix éclairé. Pour bien comprendre  le fonctionnement de cet objet composé de plusieurs parties mécaniques ainsi que d’électronique, le plus simple est de les passer en revue. Pour visualiser les diverses pièces qui composent une vapoteuse, vous pouvez consulter cette infographie sur l’anatomie d’une cigarette électronique.

La batterie

La batterie d’une cigarette électronique fait partie des éléments les plus importants. Lorsqu’elle baisse en puissance c’est le plaisir de la vape qui diminue. Lorsqu’elle est totalement déchargée, le risque d’acheter rapidement un paquet de cigarettes s’accroît drastiquement pour les fumeurs qui vapotent pour se sevrer du tabac. Le nombre d’ampères définit la capacité de la batterie. Comme c’est une notion assez abstraite à moins de s’y connaître en électricité, ce sont les dimensions de la batterie qui servent généralement de référence.

Petite et fine comme une cigarette, cette batterie de débutant tiendra au mieux une journée, lorsqu’elle est neuve et que vous ne la sollicitez pas trop. Partons du principe qu’il est plus avisé d’opter pour une « grosse batterie ». Outre la forme de la batterie, carrée ou ronde, ses options sont intéressantes. Le « pass trough » permet son utilisation en cours de charge, pratique pour un usage au bureau par exemple. La rapidité de charge est une option qui concerne essentiellement les modèles haut de gamme lorsque l’on s’oriente vers un modèle à charge rapide. Le contrôle de puissance est une option généralisée et intéressante.

En faisant varier le voltage ou le wattage vous obtenez la chaleur et le volume de vapeur désiré. Enfin il convient de porter une attention particulière au « switch », l’interrupteur de commande. Là il s’agit de vérifier qu’il offre un bon confort de prise en main. Certains modèles peuvent aussi être plus fragiles que d’autres. C’est un détail à vérifier en consultant les retours des utilisateurs.

La base

Il s’agit de la jonction entre la batterie et le système de chauffe du e-liquide, ce dernier se fixant dessus. Cette pièce peut être assortie ou non d’un « air flow ». La bague air flow sert à régler l’apport d’air induit lorsque vous aspirez. Il détermine en partie la quantité de vapeur, tout au moins sa densité. C’est une option de confort peu onéreuse dont il est dommage de se passer.

La résistance

Cette partie assure la vaporisation du e-liquide par chauffe. Elle se dégrade lors de son utilisation et doit donc être changée régulièrement. Certains modèles se déclinent en plusieurs versions décrites par leur résistance en « ohms ». Plus elle est basse, plus la résistance sera réactive, en contrepartie elle s’usera plus vite. La seule option est de tester pour définir ce qui convient le mieux.

Le réservoir

Cette partie essentielle de la e-cig est le contenant à e-liquide. Il peut s’avérer de plus ou moins grande contenance. Il est généralement en métal, avec souvent des parties en plastique ou en pyrex pour vérifier le niveau de liquide. Optez pour du verre pyrex si vous souhaitez un modèle résistant et de qualité supérieure. Le pyrex résiste bien à la chaleur et contrairement au plastique il n’y a pas de transfert de molécules polluantes entre le contenant et le eliquide. Certains modèles tout en métal protègent le eliquide des UV mais ils rendent le contrôle du remplissage plus compliqué. Cette partie est également appelée tank ou clearomiseur.

Le drip-tip

Egalement dénommé embout, le drip tip s’adapte sur le réservoir et il constitue la partie que vous allez porter à votre bouche. Son choix s’effectue selon des critères subjectifs : sensation au contact, chaleur, durabilité… Les drip tips sont généralement en métal, résine epoxy, plastique, bois…

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !