Le vapotage est efficace pour arrêter de fumer

Pour la toute première fois, une étude de grande ampleur a été réalisée afin d’évaluer l’efficacité de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique. 

Alors que les effets nocifs et les risques à long terme concernant le vapotage de la cigarette électronique ne sont pas encore connus – des études prouvant tout et son contraire au sujet du vapotage – on sait désormais une chose : vapoter peut vous aider à arrêter de fumer ! On vous explique le pourquoi du comment dans ces quelques lignes. 

Vapoter, la solution pour arrêter de fumer ?

Et si fumer la cigarette électronique vous permettait… d’arrêter de fumer. Aussi invraisemblable que cela puisse être, le vapotage avec ou sans nicotine fait partie des solutions les plus efficaces pour stopper le tabagisme. 

L’étude publiée le 22 mai dans la revue Addiction démontre que la cigarette électronique ainsi que la varénicline, un médicament ont fait leur preuve pour vous sevrer du tabac. L’étude a été menée par quatre chercheurs de la University College London, une faculté anglaise. Ils ont analysé quelques 19 000 questionnaires remplis par des fumeurs d’ages et de sexes différents. 

19 000 fumeurs pour une étude grandeur nature

L’étude a été publiée le 22 mai dernier. Chacune des personnes interrogées avait plus de 16 ans, résidait en Angleterre et avait tenté d’arrêter de fumer lors des 12 derniers mois. Tentative soldée par un échec. Plus de 50% de cet échantillon avait eu recours à des techniques de sevrage, notamment les patchs et autres substituts nicotiniques, de même que les médicaments (varénicline) ou la thérapie.

Au total, 16% des personnes testées ont ont arrêté de fumer pendant que l’étude a été menée. La majorité a eu recours à une aide au sevrage. Parmi le panel, 16,8% des personnes qui ont arrêté de fumer l’ont fait sans avoir recours à une technique de sevrage. Toujours dans l’échantillon des personnes qui ont réussi à arrêter de fumer, 95% qui ont utilisé une cigarette électronique avec l’intention d’arrêter de fumer, en cumulant ou non d’autres aides (hypnose, patchs, médicaments) ont réussi à arrêter pendant l’étude. 

La cigarette électronique moins dangereuse que le tabac

Si les effets nocifs de la cigarette électronique sur le long terme ne sont pas connus, en revanche, il s’avère que la cigarette électronique est moins dangereuse que le tabac. 

Le site Tabac Info Service explique que : «Si vous arrêtez totalement de fumer du tabac en utilisant à la place une e cigarette contenant de la nicotine, vous réduisez les risques de développer des maladies graves, comme les cancers», d’après Tabac info service.

L’étude montre également que suivant l’âge de la personne, les techniques utilisées pour arrêter de fumer sont différentes, et ont des effets différents sur les fumeurs. Les patchs et les substituts de nicotine sont plus efficaces sur les personnes plus âgées, au contraire des actions sur Internet. En revanche, l’hypnose se révèle être moins efficace si le fumeur développe une addiction importante, tout comme le coaching téléphonique. 

Selon ces mêmes scientifiques, les fumeurs qui arrêtent de fumer au début de l’âge adulte retrouve en moyenne 10 ans d’espérance de vie, en évitant ainsi presque le risque de mortalité. 

Le nombre de fumeurs a reculé de 1,6 millions en France 

Au cours des deux dernières années, selon le baromètre 2018 du Comité national contre le tabagisme (CNCT), ce sont plus de 1,6 millions de français qui ont arrêté de fumer. Et combien sont passés à la cigarette électronique ? Pour aller plus loin, nous vous proposons cet article à lire ici qui explique les raisons de ce fort recul. 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !