Uber : attention, certains chauffeurs cherchent à vous arnaquer

J’ai eu la cruelle expérience de me faire arnaquer par un chauffeur Uber. Nous allons tenter, au travers de plusieurs récits qui se sont produits, de récapituler les principales fraudes exécutés par des chauffeurs Uber avides d’argent… Et tant pis pour le client si ce dernier est pris pour le dernier des idiots. De toute façon, vous ne ferez pas entendre raison au service réclamation de chez Uber.

Temps d’attente trop long, chauffeur qui préfère ne pas venir vous récupérer et vous faire payer des frais d’annulation qu’il encaisse en grande partie… Mais ce n’est pas tout. Compteur Uber qui tourne car le chauffeur n’arrête pas la course, arnaque au vomi. Ou encore chauffeur qui pète les plombs et vous pose sur le bas-côté de la route, nombreuses sont les expériences malheureuses recensées ces derniers mois avec Uber. Mais parlons tout d’abord de mes mauvaises expériences personnelles.

alt="uber-photo-taxi-application"
Arnaque chez Uber / photo d’archives

Certains chauffeurs Uber font tout pour ne pas venir vous récuperer

Je vis à Lyon Centre. La scène se déroule en début de semaine, un soir. Alors que je souhaitais rentrer chez moi, après avoir passé un moment chez des amis à l’extérieur de Lyon, je saisis mon smartphone. Je me connecte sur la plateforme Uber. Comme vous le savez, Uber est un réseau de chauffeurs indépendants hébergés sur une plateforme. La plateforme s’engage à fournir un chauffeur dans des temps raisonnables, à des prix raisonnables, avec un service irréprochable.

Après trois annulations de taxi et vingt-cinq minutes plus tard, l’application m’indique que mon chauffeur est à proximité du lieu du RDV, et me demande d’être prêt. Je sors alors de la maison, puis de l’impasse dans laquelle je me situais, mais… Quelle ne fut pas ma surprise de voir le chauffeur accélérer devant le point de RDV et venir se garer quelques dizaines de mètres plus loin.

Il est facile pour un chauffeur Uber de vous faire payer des frais d’annulation sans aucun justificatif

Je tente alors de joindre le chauffeur. Pas de réponse. Je vois que ce dernier n’est pas déterminé à revenir vers le point de RDV, malgré mes grands signes. Je suis alors la voiture, sauf que les quatre minutes d’attente réglementaires, le chauffeur a alors le droit de partir. Voici qu’à ma vue, celui-ci se met à accélérer et déguerpit !

Je reçois ensuite un SMS de la compagnie Uber m’indiquant que le chauffeur avait attendu quatre minutes, et que par conséquent, il avait du annuler la course car je ne m’étais pas présenté au lieu du RDV. Six euros me sont débités, et 35 minutes plus tard, je n’avais toujours pas de chauffeur Uber.

Je me retrouvais seul, dans une petite rue, à 23H, dans un quartier résidentiel. J’ai finalement pu prendre une voiture, avec un tarif revu à la hausse, pour 1.5x le prix de départ indiqué sur mon application Uber, et je suis arrivé une heure plus tard à mon domicile.

Perte de temps et perte d’argent

Alors que je vous parle de mes mauvaises expériences, comment ne pas me souvenir de celle-ci. Ceci m’est arrivé un soir, alors que je buvais un verre dans un endroit très populaire de la ville. Le chauffeur Uber s’était caché quelques dizaines de mètres plus loin, sur un carrefour, et le temps… que je découvre où celui-ci était… Il avait annulé… Et quelle ne fut pas ma surprise de voir d’autres personnes monter dans ce même véhicule quelques instants plus tard ! Ainsi, en l’espace de quatre minutes, l’individu avait fait deux courses en une.

Uber est-il responsable ?

Ce genre de fraudes me pose problème. Comment une société qui ne met pas les besoins de ses clients en priorité extrême peut espérer perdurer ? . Certes, les chauffeurs ne sont pas salariés, leur situation est souvent précaire, mais Uber doit se poser des questions en matière de management et de ressources humaines si son modèle souhaite perdurer.

Je ne reviendrais pas non plus sur l’incident avec un autre chauffeur qui a littéralement jeté mon amie et moi-même du véhicule avec nos valises sous prétexte que le virage était trop serré, et que l’homme ne voulait pas abimer sa voiture pour une course aussi peu élevé. Il a ainsi choisi de nous laisser plutôt que de conduire son véhicule jusqu’au point d’arrivée.

Chez Uber, méfiez-vous de « la fraude au vomi »

J’ai aussi entendu diverses histoires. Des chauffeurs Uber, qui prétextant avoir subi un préjudice par un client, surfacturaient la course, avec plus de 100 euros de majoration ! Tous les prétextes étaient bons, bouteille d’alcool renversée, vomi dans la voiture. Uber vous facturait immédiatement le préjudice subi, sans se donner la peine de vérifier. Très facile pour eux de facturer, puisqu’ils peuvent prélever automatiquement sur votre compte bancaire ou sur votre Paypal.

N’oubliez pas de renseigner toujours votre destination

Un chauffeur m’a raconté comment certains de ses collègues se vantaient de gagner de l’argent sur le dos des clients grâce aux frais d’annulation. Alors soyez prudents lorsque vous commandez un Uber dans une zone animée. Certains chauffeurs vont tout faire pour que vous me montiez pas dans leur véhicule. N’oubliez pas non plus de renseigner toujours votre destination. Dans ce cas-là, si le chauffeur n’arrête pas la course, il peut rouler jusqu’au bout de la nuit pour vous facturer un maximum.

Attention, si la plupart des nombreux chauffeurs que j’ai connu ont toujours été courtois et ont respecté leur part du contrat, de plus en plus de nouveaux chauffeurs se permettent d’avoir un comportement indigne. J’ai eu de nombreux retards à des RDV récemment suite à des annulations de chauffeurs Uber, des prix qui varient du simple au double, des chauffeurs pas toujours honnêtes.

Uber réagit. Tout d’abord en sécurisant au maximum sa plateforme et vos données, pour éviter les arnaques venant de l’extérieur. Et vous quelles sont vos pires expériences avec Uber ?

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !