Le Black Friday est-il raciste ?

Le Black Friday aurait-il un rapport avec l’esclavage ? C’est en tout cas une théorie qui existe sur le web. Nous avons essayé d’en savoir plus. Pourquoi certains associent cette fête du consumérisme à une période terrible de l’histoire? Quelles seraient les autres significations de cette expression ?

alt="Le-Black-Friday-quelles-sont-les-origines"
Les origines du black Friday

Si vous avez un smartphone, une tablette ou un ordinateur avec une connexion Internet, ou si vous vous promenez dans la rue, il est difficile de ne pas se laisser séduire pas les offres alléchantes du Black Friday. Si depuis quelques années en France les boutiques ont l’habitude de casser leurs prix lors du dernier vendredi du mois de Novembre, cette tradition existe depuis des décennies aux Etats-Unis. Mais connaissez-vous l’origine exacte du Black Friday ?

Le Black Friday se célèbre traditionnellement chaque année le jour suivant Thanksgiving, soit le dernier vendredi du mois de Novembre. Le terme de Black Friday remonterait aux années 60. De prime abord, le terme vendredi noir semble un terme péjoratif, mais il n’en est rien. Bien au contraire. Ce jour marque le début des dépenses de Noel, et une période faste pour les commerçants, qui, durant un mois, font du chiffre. Seulement, il existe des théories assez fumeuses sur la dénomination Black Friday.

« Le phénomène de Black Friday remonte aux ventes d’esclaves qui se tenaient jadis, en fin de semaine, sur la place publique»

explique le Dauphiné Libéré dans un édito en 2017.

Sans trop de justifications, certains médias comme le Dauphiné Libéré n’hésitent pas à réécrire l’histoire. Tout en associant le Black Friday avec la traite des Noirs aux Etats-Unis. D’autres articles dénoncent également le terme Black Friday. On lit sur Twitter que le Black Friday était le jour de la vente des esclaves sur le marché. Libération ajoute que chaque année sur les réseaux sociaux le texte associé avec l’image ci-dessous revient

  • «Le « Black Friday », le jour où les esclaves étaient bradés sur le marché de la place publique.»
  • «The Original Black Friday»

Il existe d’autres théories sur les origines du terme Black Friday

 Le chroniqueur spécialisé dans les langues au Wall Street Journal Ben Zimmer explique que l’expression serait né à Philadelphie dans les années 1960. Pour les commerçants, les deux jours après Thanks Giving sont les deux journées les plus chargées. Les commerçants, qui se plaignaient des files d’attente bondées des magasins, mais aussi les policiers, chargés de la circulation ces jours où les rues étaient noires de monde, auraient trouvés le surnom de Black Friday pour désigner ce vendredi après Thanks Giving.

Toujours à Philadelphie, les commerçants auraient tenté de changer le terme Black Friday en Big Friday, sans succès.

Le Black Friday serait en réalité la première crise financière américaine

Cependant, l’encyclopédie Britannica est allée chercher plus loin une explication à l’expression Black Friday. En 1869, deux financiers américains, répondant aux noms de Jay Gould et James Fisk spéculent sur la flambée des prix de l’or sur le marché américain. Le cours de l’or augmente, l’économie est totalement déréglée. Selon le média Business Insider, les cours se sont effondrés, mais l’entourloupe leur a rapporté 12 millions de dollars, rapporte le média américain Business Insider.

Les cours se sont tellement effondrés qu’une crise financière a éclaté le 24 septembre de l’année 1869. Ce jour sans pareil deviendra le Black Friday, précédant de soixante ans le fameux Jeudi Noir de 1929.

« Le Black Friday célèbre un modèle de consommation anti-écologique et antisociale »

Matthieu Orphelin (ex-LREM)

Autre signification possible du terme Black Friday : les commerçants américains avaient l’habitude de tenir des livrets de comptes avec des écritures en rouge et en noir. Dans leur journal, le rouge correspondait aux écritures au débit, le noir au crédit. Pendant la période de Thanks Giving et jusqu’aux fêtes de Noel, dans les livrets de compte, le noir remplaçait le rouge, signe d’une période faste pour les commerçants.

La fin du Black Friday en France

Certains députés ne voient pas d’un bon oeil cette période de promotions hors des périodes traditionnelles. Influencé par le web, le Black Friday pourrait être interdit dans le cadre du projet de loi anti-gaspillage qui sera examiné au Parlement à partir du 9 décembre prochain. L’ancienne ministre de l’Écologie Delphine Batho a porté ce projet de loi jusqu’à devant le Parlement.

Elle veut mettre fin au « Black Friday », au nom de la lutte contre la « surconsommation ». Le texte suggère d’intégrer publicité inhérente au Black Friday aux pratiques commerciales agressives. Selon Matthieu Orphelin (ex-LREM), « Le Black Friday célèbre un modèle de consommation anti-écologique et antisociale ».

Black Friday : attention aux arnaques

Grégory Caret, directeur de l’observatoire de la consommation de l’UFC-Que Choisir, a observé les prix de dizaines de milliers de produits sur les sites des grandes enseignes «28 jours avant le Black Friday et le jour J. Et il constate une augmentation du prix de référence. Selon Which, une association de consommateurs en Angleterre, 61% des produits étudiés étaient «moins chers ou au même prix avant le Black Friday».

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !