Coronavirus : 40 à 70% de l’humanité sera infectée selon un scientifique de Harvard, mais tous ne seront pas malades

L’épidémiologiste Marc Lipsitch, de l’université de Harvard, prédit que le coronavirus « ne pourra finalement pas être maîtrisé » et que, d’ici un an, il infectera entre 40 et 70 % de l’humanité, comme rapporté dans le magazine The Atlantic.

Une raison pour s’alarmer ? Pas tant que cela, apparemment. La plupart des infectés, précise Lipsitch, n’auront pas de maladies graves ni même de symptômes, ce qui est déjà le cas pour de nombreuses personnes qui ont été testées positives au virus.

C’est précisément la raison pour laquelle il ne pense pas que le virus puisse être arrêté. Les virus comme le SRAS, le MERS et la grippe aviaire ont finalement été contenus en partie parce qu’ils étaient plus intenses et avaient un taux de mortalité plus élevé. En d’autres termes. Si vous étiez infectés par le virus qui a causé le SRAS, il y avait de fortes chances que vous ne puissiez pas vous déplacer.

L’épidémie finira par se transformer en une nouvelle maladie saisonnière

Mais comme le coronavirus actuel, connu sous le nom de COVID-19, peut être asymptomatique, ou du moins très léger, il y a plus de chances que les gens puisse continuer à vaquer à leurs occupations normalement en étant porteur du virus, tout en se déplaçant. L’inconvénient est qu’il devient plus difficile à dépister et à prévenir. En ce sens, l’infection est similaire à la grippe, qui peut également être mortelle, mais souvent la personne porteuse du virus ne cherche pas à se faire soigner pour ça.

The Atlantic rapporte que Lipsitch n’est certainement pas le seul à avoir fait cette prédiction. Un consensus se dessine sur le fait que l’épidémie finira par se transformer en une nouvelle maladie saisonnière qui, selon le magazine, pourrait un jour transformer la « saison du froid et de la grippe » en « saison du froid et de la grippe et COVID-19 ».

Selon un article du Monde paru ce mardi, une pandémie de Coronavirus parait inéluctable.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !