Les Britanniques dans le chaos des voyages en Europe

Six millions de Britanniques sont confrontés au chaos des vacances d’été. Si l’Espagne et la Grèce figure sur la liste rouge aux côtés de la France, les anglais ne pourront plus voyager et seront contraints d’annuler leurs vacances.

Les voyageurs revenant de France doivent s’isoler pendant 10 jours même s’ils recoivent deux doses d’un vaccin (Moderna, Johnson Johnson, Pfizer, Astra – Zeneca).

La décision du gouvernement est intervenue au milieu des craintes d’une augmentation des cas de variant bêta de Covid qui pourraient échapper à une certaine protection vaccinale. Les vacanciers ont été contraints d’annuler leurs voyages à la dernière minute et d’aller jouer au casino en ligne, car les voyages en France ont été bouleversés.

Quarantaine de dernière minute

Il y a eu des spéculations sur les points chauds des vacances que l’Espagne et la Grèce pourraient être ajoutés à la liste orange-plus, le Labour estimant que 5 857 558 Britanniques sont confrontés à une quarantaine de dernière minute.

Mais le gouvernement n’a pas confirmé que la Grèce et l’Espagne seront confrontées aux mêmes mesures que la France.

Le secrétaire aux transports, Jim McMahon, a déclaré : «Non seulement ils [le gouvernement] n’ont pas réussi à protéger nos frontières, permettant aux cas de Covid de monter en flèche, ils refusent également d’être honnêtes avec le public et de leur donner les informations dont ils ont besoin pour réserver un voyage en toute confiance, avec des informations claires sur le sens de propagation des infections dans chaque pays.

« Les familles qui ont réservé des vacances de bonne foi risquent désormais de perdre – une quarantaine de 10 jours n’est tout simplement pas une option pour de nombreuses personnes qui ont déjà des difficultés financières à cause de la pandémie. »

Le Gouvernement britannique

Le gouvernement a laissé entendre que les mesures plus strictes de la France pourraient être supprimées début août lors du prochain examen des voyages, alors que les cas du variant bêta chutent.

« Au fur et à mesure que ces taux baisseront, les preuves changeront, elles pourront être examinées et nous voudrons remettre des pays comme la France sur la liste orange de manière normale. »

Le secrétaire à l’Environnement, George Eustice

Cela survient alors que le secrétaire à la Santé, Sajid Javid, a été accusé d’avoir mis la pression au Premier ministre Boris Johnson pour qu’il ajoute la France à la liste orange-plus.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !