Avec Google Hands Free, vous pourrez bientôt payer sans les mains

Google a annoncé être en pleine phase de test d’un nouveau dispositif de payement. Baptisé Hands Free, il permet de régler ses achats… sans les mains !

Payer votre café ou votre hot-dog sans avoir à sortir votre carte bancaire ni votre mobile ? Ce sera bientôt possible grâce à Google. Aux Etats Unis son système « Android Pay » qui permet déjà de payer sans contact avec son mobile, compte plus de 1,5 millions d’inscriptions chaque mois.

Mais la multinationale compte aller encore plus loin : via un billet posté sur son blog, elle a annoncé être en pleine phase de test d’un nouveau système de payement. Son nom ? Hands Free, « mains libres » en français. Le dispositif permettra aux utilisateurs de payer sans contact, cette fois grâce à un système de reconnaissance faciale.

L’application pilote est actuellement testée dans la baie de San Francisco, dans certaines enseignes Mc Donalds et Papa John’s, ainsi que d’autres restaurants locaux.

Sekihan / Flickr CC
Sekihan / Flickr CC

Payer sans les mains grâce à la reconnaissance faciale

Le fonctionnement de Google Hands Free est très simple. Une fois l’application installée sur le téléphone, elle détecte automatiquement par géolocalisation si vous êtes à proximité d’une enseigne participante. Au moment de passer en caisse, vous n’avez qu’à dire « I’ll pay with Google«  (je vais payer avec Google). Le caissier demandera vos initiales et se servira de votre photo de profil Hands Free pour confirmer votre identité.

Google a aussi pensé à une deuxième solution encore plus rapide : Une caméra à reconnaissance faciale située près de la caisse permettra de vous identifier automatiquement avec votre photo Hands Free. Toutes les images prises par la caméra seraient immédiatement effacées.

Un système pas si novateur

Une solution déjà exploitée en 2015 par Mastercard. L’entreprise s’était associée aux géants d’Apple, Samsung, Google et Microsoft pour tester le payement par reconnaissance faciale auprès de 500 candidats.

Si cette avancée peut sembler géniale, elle n’est pas sans soulever plusieurs questions éthiques, notamment au niveau de la confidentialité et de la protection des données fournies.

Et vous ? Feriez-vous confiance à Google Hands Free ? 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !