Optimise les capacités de ton cerveau grâce au stress

D’après une récente étude, une petite dose de stress permet au cerveau de sécréter une substance qui permet au cerveau d’atteindre sa capacité de fonctionnement optimal.

Qui l’aurait cru ? Le stress peut parfois être bénéfique, et cette information devrait ravir les futurs bacheliers, prêts à en découdre dans deux jours à peine. Selon le professeur Ian Robertson, spécialiste des neurosciences cognitives, une petite dose de stress pourrait être bénéfique pour le cerveau. En clair, lorsque vous êtes angoissé, votre cerveau sécrète de la noradrénaline. Cette dernière, lorsqu’elle est bien dosée, augmente les connexions entre les différentes parties du cerveau et permet à celui-ci d’atteindre sa capacité de fonctionnement optimal. Dès lors, les humains peuvent rendre le stress bénéfique et comme souvent, c’est psychologiquement que tout se jouerait. Selon le professeur Ian Robertson, le stress pourrait « changer la chimie du cerveau, tout autant qu’un antidépresseur ou un médicament contre l’anxiété », rapporte Slate.

Le stress peut tuer

Si le professeur Ian Robertson préfère voir le côté positif du stress, de nombreuses études ont démontré que ce dernier, même léger, était une cause de mortalité. En 2012, une étude menée sur 68.000 adultes en Angleterre montrait que les risques d’AVC augmentaient de 20% à cause d’un stress régulier. Entre je-m’en-foutisme et inconditionnel du stress quotidien, choisissez le juste milieu. Et, à quelques jours du début du baccalauréat, de nombreuses techniques existent pour ne pas se présenter trop paniqués aux épreuves. Pour le reste, voici une statistique qui devrait calmer les futurs bacheliers : en 2015, 87,8% des candidats ont décroché leur diplôme, frôlant presque le record.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !