Les nuisances sonores coûtent cher à l’État

Selon une récente étude, les nuisances sonores coûteraient 57 milliards d’euros par an à l’État. 

Vous n’êtes plus le seul à détester le bruit, l’État aussi. Selon un rapport commandé par l’ADEME (Agence de l’environnement) et le Conseil National du Bruit (CNB), les nuisances sonores coûteraient 57 milliards d’euros par ans à la société. Les premiers fautifs ne sont autres que les transports. En effet, voitures, trains, avions, tramways et métros gênent quotidiennement vingt-cinq millions de Français selon Christophe Bouillon député PS de Seine Maritime et président du CNB, dans des propos relayés par allodocteurs.fr. Un coût qui avoisinera, à lui seul, 20 milliards d’euros. 

Les bruits de voisinage coûtent cher

Organiser une fête et faire du bruit toute la nuit vous coûtent plus cher qu’une gueule de bois et qu’un mauvais regard de votre voisin le lendemain matin. Cependant, ce n’est pas toujours de votre faute. Selon Christophe Bouillon, « si on dit des logements qu’ils sont de véritables passoires énergétiques, c’est que ce sont aussi de véritables passoires acoustiques ». Le « coût social » des bruits de voisinage serait estimé à 11 milliards d’euros par ans. Ce dernier préconise donc de mieux isoler les futurs logements.

Nuisances sonores dangereuses pour la santé

Comment le bruit peut-il coûter aussi cher à la société ? Toujours selon ce rapport, « neuf millions de personnes sont exposées à des niveaux de bruits critiques pour leur santé ». Cela se traduit par l’augmentation de problèmes cardiaques, de carences en sommeil et donc d’une décadence de la productivité qui coûte cher à l’état. La prochaine fois, réfléchissez-y à deux fois avant de déménager tous les meubles de votre appartement à deux heures du matin. 

Et vous, êtes-vous dérangé par le bruit ?

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !