Cette maison de retraite soigne ses résidents avec de la weed

alt/woman/smoke-cannabis-old-lady
Photo dame femme marijuana / cannabis photo SleepHub

A Genève, en Suisse, les patients de cette maison de retraite ont droit un traitement un peu spécial pour soigner leurs maux.

Si vous entrer dans la maison de retraite des Tilleuls, à priori rien de bien anormal. Vous verrez des retraités déambuler dans le beau parc de Petit-Saconnex, dans le canton de Genève, autour de cette belle maison de maitre. Le directeur James Wampfler a pris une décision non moins incongrue. Soignez les membres de la maison de retraite avec du cannabis thérapeutique? Et ça marche, comme il l’expliquait vendredi dernier dans le quotidien La Tribune de Genève, qui consacrait une pleine page à l’utilisation de cette médication plutôt insolite.

On constate un soulagement au niveau de la mobilité des résidents

Les personnes concernées par ce traitement seraient au nombre de 12, et souffriraient de sérieux troubles cognitifs. Difficile donc, de savoir quels sont les retombées de ce traitement, mais depuis 2011, la loi sur les stupéfiants en Suisse autorise l’administration par un médecin de cannabis à des fins médicales. James Wampfler n’est donc pas dans l’illégalité.

Bien au contraire. Une étude menée par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) achevée en mai 2018 montre des conclusions encourageantes. l’étude permet de constater un soulagement au niveau de la mobilité des résidents.

«Certains aînés avaient de la peine à lever les bras, ce qui compliquait fortement leur toilette et plus particulièrement celle des aisselles. Le cannabis thérapeutique s’est alors révélé plus efficace et avec moins d’effets secondaires que les traditionnels myorelaxants, actuellement sur le marché, pour alléger ces tensions.»

James Wampfler dans la presse helvétique.

Alors que les remèdes adminstrés auparavant n’avaient pas les effets voulus sur les retraités, quelques gouttes d’huile de CBD ont réussi à apaiser les maux des patients, ainsi qu’une baisse de leur anxiété.


Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !