Législatives : les faits marquants du second tour

Qui sont les candidats battus ? Quel est le plus gros clash de la soirée électorale ? A quoi ressemble la carte de France des législatives ? focuSur fait le bilan.

Edouard Philippe : « la victoire est claire »

Le Premier Ministre Edouard Philippe exprime sa joie de manière convenue après avoir obtenu la majorité absolue à l’Assemblée Nationale, lors du second tour des législatives. Il faut dire qu’avec 308 députés élus, le parti d’Emmanuel Macron, La République en marche ! sort largement gagnant des législatives.

A l’inverse, le PS et les Républicains subissent une déroute historique. Alors que La République en marche ! remporte 308 sièges à l’Assemblée, les Républicains n’ont eux, que 113 députés, contre seulement 30 pour les socialistes. Les Insoumis et l’UDI, la droite indépendante, ont chacun 17 sièges. Le FN a 8 sièges. Quant au seul candidat EELV, il se sentira bien seul dans l’hémicycle.

Les femmes sont présentes à l’Assemblée Nationale !

223 députées femmes ont été élues. Ainsi, elles représentent 38 % de la nouvelle Assemblée Nationale. Il y aura du renouvellement. Sur les 577 députés fraichement élus, 400 sont des débutants.

Le clash de la soirée : Nicolas Dupont-Aignan gagne mais s’emporte

Dupont-Aignan s’emporte en direct sur BFM TV en plein direct. Il part au clash avec le journaliste Jean-Baptiste Boursier.

Jean-Baptiste Boursier : Quel est votre résultat précis Nicolas Dupont-Aignan ?

–          Nicolas Dupont-Aignan : 52% et d’ailleurs je suis surpris que BFM ait annoncé que j’avais perdu dès 20h. C’est une drôle de conception des médias et de la démocratie ; et il va falloir vous habituer à me voir réélu. Les gens ont été très choqués que votre télévision ait annoncé ma défaite. Voilà, je vous le dis.

–          Jean-Baptiste Boursier : Ça ne sert à rien de faire preuve d’agressivité Nicolas Dupont-Aignan. En tout cas vous êtes en direct sur notre antenne…

–          Nicolas Dupont-Aignan : Ce n’est pas de l’agressivité, c’est qu’à un moment, il va falloir de la télévision impartiale.

–          Jean-Baptiste Boursier : Vous avez la parole et donc vous pouvez dire les choses assez simplement et avec cordialité.

–          Nicolas Dupont-Aignan : Et je en vous remercie mais il va falloir quand même que vous respectiez aussi… Oui mais votre cordialité c’est d’annoncer quelqu’un qui avait perdu alors que j’avais gagné à 52%. Donc il fait être prudent donc j’espère que la chaîne BFMTV s’excusera auprès des électeurs, pas auprès de moi, mais auprès des électeurs de la 8e circonscription de l’Essonne qui m’ont bien réélu et je suis très fier de cette victoire.

El Khomri ou encore Vallaud-Belkacem battues

Du côté des surprises, on retiendra que Nathalie Kosciusko-Morizet s’est inclinée dans la 2e circonscription de Paris. Le vice-président du FN, Florian Philippot a été battu dans la 6e circonscription de la Moselle. Marisol Touraine, ancienne Ministre de la Santé, en ballotage défavorable, a finalement du s’incliner dans la 3e circonscription d’Indre-et-Loire. Autre ancienne Ministre battue, Najat-Vallaud Belkacem, éliminée dans la 6ème circonscription du Rhône. Idem pour l’ancienne Ministre du Travail Myriam El Khomri, battue lors du second tour à Paris. Manuel Valls, est, quant à lui, accusé de tricherie. L’ancien Premier Ministre a affirmé avoir gagné avec 50,3% des voix, après que les voix aient été recomptées. Mais son adversaire parle de témoins qui auraient vu des « fraudes conjuguées », explique-t-elle sur BFM.

Tant de situations compliquées à gérer pour le PS. A l’annonce de ces défaites, le secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadélis, lui-même éliminé au premier tour des législatives, a annoncé sa démission ce lundi matin, selon le Monde.

Bonne nouvelle néanmoins. Le candidat à l’élection Présidentielle Jean Lassalle a été élu député dans les Pyrénées-Atlantiques. Pour fêter sa victoire, il a organisé un banquet et un « paquito », comme l’a expliqué Europe1 ce matin.

Absention record, hausse des bulletins blancs ou nuls

Le Ministère de l’Intérieur a enregistré 9,87 % de votes blancs ou nuls, contre 2% au premier tour. On compte également 3 millions d’abstentions en plus, par rapport au premier tour. Soit un seuil record de 57,4% d’abstentionnistes ! C’est la participation la plus basse pour une élection législative depuis la création de la 5ème République.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !