L’ONG Help Our Kids et Michel Reza Pacha agissent en faveur des enfants syriens

Enfants qui jouent Kids - CC0 Public Domain Free for personal and commercial use No attribution required
Enfants qui jouent
Kids – CC0 Public Domain
Free for personal and commercial use
No attribution required

Le philanthrope monégasque Michel Reza Pacha, président de l’ONG Help Our Kids, engage l’organisme en faveur de la Ghouta Orientale.

Help Our Kids est une association à but non lucratif, qui, depuis sa création, accompagne sur le long-terme des enfants victimes de conflits armés. Les bénévoles de l’association interviennent en pleine zone de guerre, pendant et après les conflits. Help Our Kids a été créé à Monaco, en 2010, avec le parrainage de S.A. le Prince Albert II. L’ONG crée et finance des programmes éducatifs et humanitaires aux quatre coins du monde, comme, par exemple, en Syrie.

La Goutha Orientale est une région dévastée par la guerre civile qui sévit depuis bientôt 6 ans. Située non loin de Damas, la capitale syrienne – victime du siège, des attaques chimiques et terrestres de Bachar Al-Assad – cet ancien oasis agricole est devenu aujourd’hui une zone de conflit et un bastion rebelle autour desquels on n’en finit plus de pleurer, chaque jour, de nouveaux cadavres. Jadis si riche et si fertile, la Goutha n’est aujourd’hui plus qu’un amas de ruines, ou femmes et enfants n’ont pas leur place, et les hommes survivent, au péril de leur vie, au siège du régime en place.

Michel Reza Pacha, un philanthrope monégasque, dirigeant de Help Our Kids, n’est pas resté insensible au drame vécu par les habitants de la région. Tant et si bien qu’il a choisi d’aider les enfants de cette enclave rebelle. Alors que les adultes luttent tant qu’ils le peuvent contre le régime de Bachar-Al-Assad, que font les plus petits en temps de guerre? Eux aussi touchés par ce drame humain, ils doivent avoir accès à des médicaments, des soins et des vivres, mais aussi à l’enseignement.

L’ONG de Michel Reza Pacha, qui vient en aide aux enfants de façon individuelle, a profité de la grève humanitaire négociée par l’ONU pour s’envoler vers la Syrie et la région de la Goutha. A bord de cet avion, des médicaments et des vivres, pour les enfants en bas-âge. Puis l’ONG continuera de suivre ces enfants, et continueront de leur donner des vivres une fois la guerre terminée, afin d’aider le pays à se reconstruire.

Ailleurs dans le monde, Help Our Kids finance notamment une crèche au Népal de 58 enfants, mais également une école en Irak de 2000 èlèves.

Pour en savoir plus, faire un don, suivre l’évolution des projets et connaitre davantage les causes que défendent Help Our Kids, RDV sur leur site Internet

 

 

 

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !