Roland-Garros : Qui est Quentin Halys, le frenchie qui affronte Rafael Nadal ?

Quentin Halys est un jeune tennisman et espoir français né en 1996. Pour sa première participation à Roland-Garros, Halys affronte Rafael Nadal, pour le compte du premier tour de la compétition.

A 18 ans, le finaliste de l’US Open Junior et 304ème joueur mondial, Quentin Halys, affronte ce mardi après-midi Rafael Nadal, 9 fois victorieux de Roland-Garros. Le jeune joueur n’a visiblement pas peur avant de rentrer sur le court, et semble prendre ce match au sérieux tout en aillant pas peur de prendre une dérouillée.

Halys, le futur du tennis français ?

A peine majeur, Halys représente le futur du tennis français. En 2014, en plus de la finale de l’US Open Junior, Halys avait atteint les demi-finales en juniors de l’Open d’Australie ainsi que de Roland-Garros. Un futur talent, à n’en pas douter. 

« Il a une bonne qualité de frappe. Mais il s’illustre surtout par son côté tacticien, par sa capacité à sentir le jeu. Il se sert parfaitement de la géométrie du terrain. Ce n’est pas un grand cogneur. Il est adroit, dispose d’une bonne main, mais il joue surtout juste. C’est un peu du Hingis », déclarait à son sujet Arnaud Di Pasquale, le Directeur technique national (DTN) en novembre dernier après la finale de la Coupe Davis.

Le joueur est sujet aux crises de tachichardie, comme au tournoi de Nice où il a été repêché pour remplacer Gilles Simon il y a dix jours. Il avait malheureusement été éliminé suite à cela, au premier tour. Côté pari, la côte de Nadal était à 1,01 au début du match. Quant à celle de Halys, elle est à 33 contre 1, selon une moyenne des différents sites de paris en ligne. 

Maxime Hamou et Thanasi Kokkinakis, grands espoirs du tennis mondial

Halys n’est pas le seul espoir du tennis mondial. Maxime Hamou, un nîmois de 19 ans, 225e joueur mondial, joue comme un Espagnol. Il est finaliste du championnat de France 2014.

Hamou s’est chauffé face à Janowicz au premier tour de Roland Garros

https://twitter.com/philousports/status/603171636355964929

«Dans le deuxième ou troisième set, il a fait un retour pleine puissance sur un service annoncé faute et la balle est passée à quarante centimètres de moi. Il aurait pu s’excuser après et il ne l’a pas fait.» C’est en ces mots que s’est exprimé Janowicz à la fin du match face au jeune frenchie. Il en a même rajouté une couche. Le polonais a souhaité lui parler lors de la traditionnelle poignée de mains de fin de match au filet  : «Il ne m’a rien répondu. Pas de mot en français non plus mais je doute qu’il sache parler anglais». Hamou a déclaré après le match à France Télévisions que le polonais l’avait ensuite cherché dans les vestiaires, pour lui toucher quelques mots.

Kokkinakis, le protégé de Murray

L’australien Thanasi Kokkinakis, 18 ans, né en 1996, a battu le géorgien Nikoloz Basilashvili en 3 sets gagnants au premier tour de Roland-Garros. Il pourrait bien être la révélation du tournoi. Murray l’avait chambré sur Twitter, un réseau social qu’affectionne tout particulièrement Kokkinakis, qui poste régulièrement des photos de lui avec un style inimitable.

https://twitter.com/andy_murray/status/600684081098162176

Quant à Naomi Broady, éternelle espoir, elle pourrait faire un gros coup à Roland-Garros. L’anglaise de 25 ans possède un très gros service et un très gros revers à une main. 2015, la bonne idée pour confirmer tous les espoirs placés en elle ?

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !