Coupe du Monde 2018 : les joueurs norvégiens baissent leur salaire au nom de la parité homme femme

L’info du jour : les joueurs de l’équipe nationale de Norvège en faveur de la parité

Si les inégalités salariales existent dans le monde de l’entreprise, elles sont encore plus présentes dans le domaine du sport, particulièrement dans la sphère du football professionnel.

Pour lutter contre ces inégalités, il faut aussi que les hommes, les premiers concernés, fassent un effort. Et cet exemple là est frappant. En Norvège, sélection qui jouait sa place pour une qualification pour la prochaine Coupe du Monde en Russie, les hommes et les femmes vont percevoir le même salaire, à partir du moment où ils revêtent la tunique de leur équipe nationale de football.

Un salaire équivalent en équipe nationale, pas en club

Il faut dire que les femmes footballeuses sont largement plus performantes que les hommes en Norvège. Le football norvégien, porté par les deux stéphanois Selnaes et Soderlund, tous deux anciens du Rosenborg BK, le meilleur club de football norvégien, est davantage connu pour les exploits des féminines que pour ceux des hommes.

Une parité salariale acceptée par les joueurs internationaux norvégiens et validée par la Fédération

L’équipe A masculine est incapable de se qualifier pour une Coupe du Monde depuis 1998, alors que les norvégiennes enchainent les bonnes performances : victoires au Mondial 1995, au tournoi olympique 2000 et ont également remporté l’Euro en 1987 et 1993. La rémunération des internationaux masculins va ainsi être réduite de 550 000 couronnes (presque 60 000 euros), tandis que les femmes toucheront  6 millions de couronnes, soit environ 640 000 euros.

Un accord a été passé en fin de semaine dernière entre la Fédération et la Niso, l’association représentant des footballeurs norvégiens.

« Il est très positif que la Norvège soit un pays pionnier en la matière […]. Pour les filles, cette décision va changer la donne. Certaines d’entre elles étudient ou ont un emploi en même temps qu’elles jouent au football et ça rend leur possibilité de s’améliorer plus difficile » : Joachim Walltin, le patron de Niso.

Les footballeuses américaines perçoivent également le même salaire que les hommes

Les américaines avaient également réclamé une hausse de leur salaire, alors que les joueuses les plus talentueuses avaient menacé de quitter la sélection si leur salaire n’était pas augmenté en fonction de celui des hommes. Elles avaient obtenu gain de cause en avril dernier, et perçoivent désormais la même base de rémunération que les hommes.

Qu’en pensez-vous ?

Certaines joueuses, telles que Caroline Graham Hansen, ont manifesté leur joie sur les réseaux sociaux.

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !