La finale retour de Copa Libertadores River – Boca disputée à Gênes ?

La ville de Gênes, en Italie, qui dispute elle aussi un derby très bouillant, a proposé ce lundi d’accueillir la finale de Copa Libertadores

Et si finalement la finale de Copa Libertadores (la Ligue des Champions sud américaine) se jouait en Europe, et plus précisément à Gênes, en Italie ? La ville de Gênes a proposé ce lundi d’accueillir la finale retour de la Copa Libertadores, reportée alors qu’elle devait se disputer ce week-end.

River-Boca-Estadio-Monumental-de-River Plate-alt
River Boca Estadio Monumental de River Plate
Photo DR

Buenos Aires sous tension maximale

Alors que la capitale argentine est divisée depuis 1 mois entre supporters de Boca Juniors, le club des quartiers populaires, et River Plate son ennemi de toujours plus huppé, les deux meilleurs clubs d’Argentine n’arrivent pas à disputer la finale retour de la prestigieuse Copa Libertadores, qui devait se jouer ce samedi, puis ce dimanche, dans le stade Monumentale de Buenos Aires, un des lieux les plus bouillants de toute l’Amérique. A force de report, pour violences ou évènements climatiques, on ne sait toujours pas à quelle date et surtout où se jouera le match, sachant que la finale a du être reportée à une date ultérieure car le car des joueurs de Boca a été caillassé et des gaz lacrymogènes ont été envoyés sur ces derniers.

Gênes a un « lien profond avec Buenos Aires »

Le maire de Gênes, Stefano Anzalone, une ville marquée par un drame récent – l’effondrement d’un pont en pleine ville – et également concernée par un derby très chaud, a écrit un courrier aux présidents des deux clubs de Boca et de River, leur proposant de jouer le match à l’extérieur, à Gênes, après les évènements ayant engendré le report du match, comme l’explique le magazine Goal ce lundi après-midi.

La finale retour de la Copa Libertadores va-t-elle se disputer à Gênes ?

« Chers présidents, notre ville, proche de Buenos Aires de façon historique, culturelle et sportive, ressent un lien très profond avec vos deux prestigieux clubs, fondés par nos compatriotes émigrés d’Italie en Argentine au début des années 1900 et qui sont aujourd’hui jumelés avec nos deux équipes, le Genoa et la Sampdoria. Je suis heureux de vous faire savoir que notre ville est honorée de se rendre disponible pour accueillir ce match important et prestigieux en finale de Libertadores, derby de la capitale argentine », peut-on lire dans ce courrier.

« Ce serait une occasion supplémentaire de donner une visibilité internationale à Gênes dans cette période de difficulté et pour renouer le lien d’amitié profond qui nous unit historiquement a ces clubs », a expliqué Stefano Anzalone dans ce courrier. Une décision quand à la nouvelle date du match devrait être prise ce mardi.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !