NBA : Drake enerve les supporters des Bucks

L’attitude du rappeur Drake énerve les supporters des Milwaukee Bucks, l’adversaire des Raptors de Toronto en finale de conférence de NBA.

Drake NBA / Capture d’écran

Si Drake est un rappeur connu aux quatre coins du globe, il n’en reste pas moins attaché à Toronto, sa ville d’origine. Il est le premier adversaire des Toronto Raptors, le club NBA de la ville, présent pour la seconde fois depuis la création de la franchise en finale de conférence Est.

On trouve trace d’un précédent exploit dans l’histoire récente des Raptors. Lors de la saison 2015-2016, Toronto s’était hissé pour la toute première fois en finale de conférence Est avant d’être balayé par les Cavaliers de Lebron James.

Mais Lebron n’est plus à l’Est, et les Raptors tentent bien d’en profiter. Leur adversaire est coriace, les Milwaukee Bucks, et malgré les performances de Derozan ou Leonard, les Raptors sont à 2-2. Alors que le match 5 sera déterminant, les Raptors bénéficient d’un supporter de choix : le rappeur Drake.

«Je n’ai jamais rien vu d’aussi irrespectueux auparavant. »

Lors des deux rencontres précédentes à Toronto, Drake a été omniprésent autour du terrain. Félicitant sans cesse l’entraineur Nick Nurse, encourageant l’équipe, raillant Giannis Antetokounmpo. Une situation qui énerve le coach des Bucks, Mike Budenholzer, qui a pris la parole sur ESPN avant le match 5, prévu ce jeudi soir.

 « On ne peut pas s’empêcher de le voir intervenir pendant les temps morts. […] Il essaie de communiquer avec les arbitres. Ne pensez pas que je ne vois pas tout, mais je n’irai pas jusqu’à dire que je ne pense qu’à ça. […] Je ne sais pas combien de temps il est sur le terrain. On a l’impression, quand on écoute les médias, que ce qu’il pense est bien plus important que ce que je pense. Il n’y a en tout cas pas de place pour les fans, ou pour ce que lui fait, sur le terrain. Il y a des limites, pour une bonne raison et comme je l’ai déjà dit, la Ligue à l’habitude de ne pas gérer ce genre de choses. »

Mike Budenholzer, ESPN

Une situation qui énerve également Georgios Dimitropoulos, ancien agent de Giannis Antetokounmpo (joueur des Bucks) « Tu imagines qu’à un concert, un sportif dans le corner VIP juste à côté du groupe commence à monter sur scène pour faire l’idiot pendant toute le concert, sachant qu’il est devant les caméras, et qu’il ferait même un massage au chanteur, s’est-il exprimé sur Twitter . La sécurité le laisse faire. Je n’ai jamais rien vu d’aussi irrespectueux auparavant. »

Le match 5 se jouera ce jeudi sur le parquet des Bucks. Aucun risque donc, de voir Drake courir au bord du terrain.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !