Top 10 des phrases cultes de Louis Nicollin

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce jeudi la mort de Loulou Nicollin, homme d’affaires charismatique de Montpellier, qui n’avait pas sa langue dans sa poche. Pour honorer sa mémoire, nous allons revenir sur ses plus belles déclarations.

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de notre Président Louis Nicollin ce jeudi 29 juin pic.twitter.com/awamm3p8dU

— MHSC (@MontpellierHSC) 29 juin 2017

Louis Nicollin, l’illustre Président du Montpellier Hérault, qui fêtait ce jeudi ses 74 ans, a fait un arrêt cardiaque alors qu’il se trouvait au restaurant. Après 43 ans de bons et loyaux services à la tête du club de Football de Montpellier, il s’en est allé. Il avait créé en 1974 le club de Montpellier La Paillade, devenu Montpellier Hérault Sport Club, un club qu’il a conduit du niveau amateur jusqu’au titre de champion de France en 2012.

Je me mets à la place du président du PSG qui a un budget de je ne sais pas combien, quand il voit celui de Montpellier, il doit se poignarder le cul avec une saucisse le mec

Mes fils, je préfère qu’ils soient nés dans le sport, plutôt que dans la musique classique. Parce que ça, ça me fait chier. J’ai rien contre. Mais je préfère regarder un match de curling qu’écouter du Mozart.

« Pedretti a tout commandé sur le terrain, mais celui-là, quand il viendra à Montpellier, on va s’en occuper. Ce type est une petite tarlouze. » (Après une défaite 2-1 de son équipe face à Auxerre en 2009.)

« J’aurais dû le traiter de petit con ou de petite merde, et ça aurait bien été. Ils ne vont pas me faire un deuxième trou au cul. C’est moi qui paie à Montpellier. » (Après la polémique sur ses propos sur Pedretti)

Bravo à Bastia, ils ont plus de couilles que nous. Nous, on a des olivettes.

« Il y a des choses qui me déplaisent. J’ai des gens qui font le recrutement qui sont des grosses bites. Je m’excuse de parler comme ça, mais c’est vrai. Ça fait trois ans que je leur réclame de trouver un défenseur central, et ils ne l’ont toujours pas trouvé. Donc il va falloir un peu remanier tout ça »

« Mes joueurs, je les paie plus cher que mes maîtresses. Et mes maîtresses au moins, elles me régalent la chique.»

« En Ligue 1 , le seul joueur qui m’impressionne vraiment c’est Jérémy Ménez du PSG. C’est dommage qu’il n’ait rien dans le ciboulot car il a un Pastore et un Hazard à chaque jambe. »

« Avec cette équipe, à 66 ans, je bande sec. Pas besoin de Viagra …»

« Pour l’instant, personne ne s’est proposé [pour être sponsor]. Si quelqu’un met des sous, j’avale pas, mais presque. »

 

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !