Football : Les grands championnats ont livré leur verdict

Hormis en Serie A, les grands championnats connaissent le nom de leur champion

Alors que Manchester City et le PSG se sont assurés de remporter le titre de champion national ce week end, et ce bien avant la fin du championnat, le FC Barcelone et le Bayern Munich pourraient eux aussi être sacrés dès la prochaine journée. Des records de précocité domestique qui ne traduisent pas toujours de bons résultats sur la scène européenne. Malgré mes connaissances et l’aide que j’ai eu via un guide de paris sportifs, j’ai perdu gros en pariant sur une qualification du FC Barcelone face à la Roma.

Comment expliquer qu’aucun leader des 5 grands championnats européens ne soit en demi-finale de coupe d’Europe, hormis le Bayern ?

Liverpool-Roma-Man-City-Barca XINHUA NEWS AGENCY
Liverpool-Roma-Man-City-Barca XINHUA NEWS AGENCY

La Ligue des Champions, une Coupe moins disputée que les championnats nationaux ?

En Espagne, le Barça peut battre un record. Atteindre les 100 points en Liga, et ainsi ne pas connaître une seule fois la défaite en championnat. Alors que les catalans ont été atomisés par la Roma, contre toute attente, sur la pelouse du Stade Olympique, ils sont intraitables sur le sol domestique, et ce, depuis le 9 avril 2017, date d’une défaite 2 à 0 sur la pelouse de Malaga.

Un an plus tard, le Barça n’a pas perdu un seul match et a été mis très peu en danger, dans une Liga qui s’affiche ouvertement comme le meilleur championnat au monde. Les Barcelonais, donc invaincus en Liga et qui n’avaient pas connu la défaite en Ligue des champions jusqu’ici, ont subi une élimination inexplicable , un an après la « remontada » infligée au PSG en huitièmes de finale.

En Premier League, Manchester City est également intraitable. Le futur champion d’Angleterre n’avait été battu qu’une seule fois, et ce sur la pelouse de Liverpool, un club qui réussit décidément peu aux troupes de Pep Guardiola, puisque les Scousers ont également sortis les Skyblues en quart de finale de la Champions League. Depuis, City est tombé à domicile contre le voisin honni de United, au terme d’un match mal maitrisé en BPL. La défaite dans le derby n’enlève rien à la saison exceptionnelle des anglais en Premier League, considéré par certains comme le meilleur championnat du monde.

https://www.youtube.com/watch?v=mErKlRTfAk0

Alors que ces deux clubs (Barcelone et City) avaient tout pour réussir en Ligue des Champions, leur matelas de points d’avance leur permettant de pouvoir se focaliser sur les 1/4 de finale de la Champions League, ils sont tombés face à des clubs supposés inférieurs en terme de moyens, d’effectifs, de jeu et de résultats. La question que tout le monde se pose est la suivante : ont-ils vraiment joué le coup à fond ? Ou bien leur avance en championnat n’aurait-elle pas entrainée de la suffisance ?

Le Real Madrid, l’antithèse

Le Real Madrid, demi-finaliste de l’édition actuelle, et vainqueur de 3 Ligues des Champions sur les 5 dernières saisons, est un club à part. Largué sur le plan national – le FC Barcelone étant assuré d’être champion dès la prochaine journée, le Real Madrid va centrer tous ses efforts sur la Ligue des Champions. Le club espagnol, vainqueur douze fois de la Coupe aux Grandes Oreilles, est peu tranchant sur la scène nationale – vainqueur seulement de 3 Liga sur les 11 dernières saisons, tandis qu’ils ont glané 3 coupes européennes en moitié moins de temps. La préparation physique du Real Madrid, on le voit encore cette saison, semble permettre aux joueurs d’être au top de leur forme à partir du mois de mars (on peut le voir notamment avec Ronaldo) tandis que Messi, Kane ou Suarez sont soient blessés soit en deçà de leur forme au printemps. Le Real et les préparateurs physiques font-ils volontairement impasse sur la Liga afin de mettre toutes leurs forces dans la Ligue des Champions ? Cela ne semble pas impossible.

Le Bayern, seule équipe à pouvoir encore faire le doublé

La donne est différente au Bayern Munich. Depuis l’arrivée de Jupp Heynckes, après la débâcle en phase de poules face au PSG, le Bayern n’a perdu qu’un seul match, face au Borussia Monchengladbach et face au RB Leipzig. Certains joueurs comme Matt Hummels se sont plaints du manque de concurrence en Bundesliga.

Qui nuit au Bayern Munich, l’adversité étant moindre sur le point de vue national que celle rencontrée par le FC Barcelone ou Manchester City. Mais cette adversité leur permet également de pouvoir faire tourner en championnat pour se focaliser sur la Champions League.

La Juventus, quintuple championne d’Italie, éliminée elle-aussi après un quart de finale retour épique à Santiago Bernabeu, doit quant à elle se battre pour conserver son titre de championne. Le Napoli, qui a fait volontairement impasse sur les Coupes d’Europe, réussira-t-il son pari et soulèvera le trophée en fin de saison ? En tout cas, seule la Serie A nous propose un finish haletant.

Qu’en pensez-vous ?

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !