Notre équipe type de la Coupe du Monde 2018, avec Courtois et Varane

Les meilleurs joueurs de la Coupe du Monde 2018 selon Focusur

L’heure est venue de faire le bilan de la Coupe du Monde 2018. Quels ont été les joueurs surprises, les meilleurs et les moins bons du tournoi ? On commence par vous dévoiler notre équipe type. Qu’en pensez-vous ?

Griezmann avec la Coupe du Monde 2018 à la main Photo Twitter Equipe de France Droits Réservés
Griezmann avec la Coupe du Monde 2018 à la main
Photo Twitter Equipe de France Droits Réservés

Nous avons privilégié les joueurs qui sont allés le plus loin dans la compétition (à minima les demi-finalistes). Si Golovin, Coutinho, Cavani ou Godin ont performé, ils n’ont pas été sélectionné dans notre équipe-type en raison de leur absence en demi-finale.

Gardien : Thibault Courtois

On a longuement hésité entre Jordan Pickford et Thibault Courtois, mais c’est finalement le belge qui l’emporte tant il a été impressionnant. Un retour en grande forme, alors qu’il semblait avoir un peu accusé le coup cette saison avec Chelsea. Hugo Lloris a été bon sur sa ligne mais a commis trop d’erreurs d’appréciation dans ses sorties.

Révélation : Jordan Pickford, le gardien anglais le plus cher de l’histoire. 3ème gardien : Daniel Subasic.

Défenseurs centraux : Raphael Varane et Dejan Lovren

L’un a tout gagné, l’autre à tout perdu. L’un est élégant, l’autre est efficace. Varane à la relance, Lovren pour récupérer des ballons et pour son impact physique, cette charnière semble complémentaire. Lovren s’est vanté d’être l’un des meilleurs défenseurs du monde avant la finale de la Coupe du Monde, s’il continue ainsi il pourra peut être y parvenir un jour. En attendant, il ne lui reste plus qu’à aider son équipe et sa sélection à gagner des trophées.

Sur le banc : Umtiti, Mina

Latéral Gauche : Laywin Kurzawa (on déconne) : Théo Hernandez

Il n’y a pas eu d’arrières gauches incroyables à la Coupe du Monde. Hernandez a eu la grinta tout au long de la Coupe du Monde. Celui qui jouait encore il y a six mois défenseur central (et c’est un défenseur central de métier) à l’Atletico Madrid a réussi un championnat du monde presque parfait, surtout dans le combat. En revanche, il pêche légèrement dans la technique, malgré qu’il ait pu apporter offensivement sur son côté.

Sur le banc : Ivan Strinić ?

Latéral droit :  Kieran Trippier

Il est l’un des paris gagnants de Gareth Southgate, le sélectionneur anglais. Trippier fait tout. Il coure plus que les autres, tire les coups francs et les corners, marque des buts, ajuste des centres parfaits, et sait défendre. Sans doute l’un des futurs grands à son poste. N’en déplaise à Serge Aurier.

On peut citer également : sur le banc : Thomas Meunier, dont la suspension en demi-finale face à la France à couter très cher aux Diables Rouges ou encore Vrsaljko, qui a réalisé un grand tournoi.

Milieu de terrain défensif : N’golo Kanté

Sans doute l’un des meilleurs joueurs de la Coupe du Monde et l’un des chouchous du public français, celui qui est annoncé avec insistance à Barcelone ou à Madrid cet été a abattu un travail défensif encore incroyable. L’un des grands artisans de la victoire des Bleus, même s’il est passé à côté de sa finale, peut être à cause de pépins physiques.

Sur le banc : Axel Witsel

Milieux relayeurs : Modric – Paul Pogba

On aurait pu citer Coutinho, Rakitic ou Herrerra, mais Luka Modric, le meilleur joueur de la Coupe du Monde, a montré l’étendue de sa classe au monde entier. Paul Pogba, qui a commencé doucement la compétition et est monté en puissance, a enfin été le joueur qu’on attendait. Dire qu’en début de compétition, ses détracteurs souhaitaient le voir prendre place sur le banc….

Sur le banc : Coutinho – Rakitic

Attaque : Eden Hazard, Kylian Mbappé, Antoine Griezmann

Avec une telle attaque, peu de choses peuvent vous arriver. Nous avons volontairement choisi de ne pas mettre de vrais numéro neuf dans notre équipe-type, car cette Coupe du Monde n’a pas fait briller les renards des surfaces, les équipes jouant plutôt en contre attaque. Et si l’on adopte un plan de jeu proche de celui de Didier Deschamps, les 3 flèches de devant peuvent faire mal à n’importe quelle équipe au monde en contre.

Sur le banc : Harry Kane pour son nombre de buts inscrits et Cavani.

A vos équipes !

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !