Le classement complet des budgets des clubs de Ligue 1 pour la saison 2018-2019


Quelles sont les équipes les plus riches du championnat de Ligue 1 Conforama pour la saison 2018-2019 ? Le classement de ces équipes est-il conforme à leur budget ?

Les bons élèves cette saison s’appellent Lille et Saint-Etienne. Avec 90 millions d’euros de budget, soit 3 fois moins que l’OL, le LOSC a assuré sa deuxième place synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions. L’OL, avec près de 300 millions d’euros de budget, ira en tour préliminaire (sauf si Chelsea gagne en finale d’Europa League).

L’AS Saint-Etienne et le LOSC ont réussi leur saison, l’OM et l’AS Monaco l’ont totalement raté

Le LOSC a également coiffé facilement l’OM, véritable bonnet d’âne cette saison. Auteur d’un recrutement couteux mais peu enthousiasmant, l’OM de Jacques-Henri Eyrault version 2018-2019 s’est planté dans les grandes longueurs. L’OM est à 17 points du LOSC et de la deuxième place, l’objectif avoué du club cette saison.

Parmi les bons élèves, citons les Verts de Saint-Etienne. Le club du Forez, aux vues de son budget, aurait pu se contenter d’une place dans le top 8. Mais l’ASSE jouera l’Europa League en finissant devant Bordeaux et l’OM notamment. Si Montpellier, malgré un budget de 41 millions d’euros, a pu jouer les troubles-fêtes, l’ASSE retrouvera bien l’Europe la saison prochaine. Avec ou sans Jean-Louis Gasset et les cadres de cette équipe.

Bravo à Nîmes, dernier budget de Ligue 1

Nîmes, dernier budget de Ligue 1 avec 20 Millions d’euros, peut être fier de sa saison. Les nîmois, à la 35ème journée, sont septièmes. On dit souvent que la deuxième saison dans l’élite est la plus difficile pour un promu. A voir si Nîmes peut s’installer dans les saisons à venir dans la première partie de tableau de L1.

Dur pour Bordeaux, catastrophe industrielle pour Monaco

Parlons des Girondins de Bordeaux. Le club a été racheté en novembre 2018 par le fonds d’investissement américain GACP au groupe M6. Un nouvel entraineur, Paulo Sousa est arrivé, mais le niveau de l’équipe est actuellement faible et on ne connait pas encore l’organigramme exact du club. Une chose est sure, il y a du boulot avant que le club tutoie les sommets de Ligue 1 Reste à savoir la stratégie qui va être menée par les dirigeants afin de redorer le blason du club.

L’AS Monaco n’est pas sauvée !

Monaco, troisième budget de Ligue 1 n’est toujours pas sauvée au terme de la 37ème journée ! Monaco devra se battre jusqu’à la dernière journée pour son maintien dans l’élite. Toute descente sera évidemment une catastrophe industrielle, à la fois dans le projet sportif et économique. Pour se sauver, les dirigeants ont misé sur le recrutement de joueurs cadres, comme Fabregas, Adrien Silva ou Naldo. Le projet de trading de joueurs s’est mal passé cette saison, et il va falloir, pour les dirigeants, réfléchir à pérenniser un peu plus le club, et avoir davantage une logique sportive qu’économique. Sinon l’ASM et ses moyens colossaux finiront le bec dans l’eau.

Comparons budgets de Ligue 1 – Bassins de population autour du club

On peut également comparer les budgets des clubs à la taille des bassins de population. Paris truste la première place, Lyon et l’OM – les deux plus grandes métropoles après Paris – sont dans le top 4, Lille et Bordeaux sont là. Seul Toulouse, lorsque l’on fait le parallèle, souffre d’un budget moins conséquent. Nice, Rennes et Nantes sont dans le top 10 des budgets et des aires de population, tout comme Strasbourg et Montpellier, grandes villes françaises. Saint Etienne est 13ème commune de France, Reims douzième, Nîmes 19ème. Le club de Guingamp est le seul de l’élite à faire parti d’un bassin de population de moins de 20 000 habitants. Un exploit.

Le classement complet :

1. Paris-SG, 500 M€
2. Lyon, 285 M€
3. Monaco, 215 M€
4. Marseille, 150 M€
5. Lille, 90 M€
6. Saint-Etienne, 74 M€
7. Bordeaux, 70 M€
8. Rennes, 68 M€
9.  Nantes, 60 M€
10. Nice, 50 M€
11. Montpellier, 41, 4 M€
12. Reims, 40 M€
13. Strasbourg, entre 35 et 40 M€
14. Amiens, 36 M€
14. Dijon, 35 M€
16. Toulouse, 35 M€
17. Caen, 34 M€
18. Angers, 30 M€
19. Guingamp, 30 M€
20. Nîmes, 20 M€

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !