ASSE : Les dessous du clash entre Ruffier et Claude Puel

Alors que l’ASSE est rangée à une inquiétante 17ème place au classement de Ligue 1, les intérêts personnels des joueurs semblent plus important que l’avenir du club. Dernier exemple en date : alors que Stéphane Ruffier a été écarté par son coach Claude Puel, l’agent du gardien international français a fait le tour des plateaux télé pour attaquer Puel de façon véhémente. Retour sur la genèse de ce conflit.

Après deux ans de coaching à la cool avec Printant et Jean-Louis Gasset, les dirigeants du club, peu enthousiastes de voir le manque d’assiduité des cadres à l’entrainement et en matchs, ont décidé de frapper fort : virer Printant, ancien adjoint intronisé numéro un quelques semaines plus tôt. Pour que le groupe soit géré d’une main de fer, ils font signer Claude Puel comme entraineur / manager, avec la lourde tâche de remobiliser les troupes. Pour ensuite préparer le terrain en faisant du trading de joueurs, en s’appuyant sur une équipe jeune, et notamment les jeunes vainqueurs de la Gambardella en 2019.

Mais les cadres réagissent mal au renvoi de Ghislain Printant. Les blessures s’enchainent, sans doute dues au travail intense demandé à l’entrainement, alors que les joueurs ne semblaient pas près physiquement à une telle exigence. Le fond de jeu réclamé par Puel, à savoir jouer en une touche, tout en mouvement, et se déplacer vite vers l’avant, n’est pas compris ou n’est pas respecté (certainement les deux). C’est d’ailleurs lors d’une séance d’entrainement pendant laquelle Puel souhaitait mettre ce jeu en place, que tout s’est délité avec Ruffier.

Puel et Ruffier, ça n’a jamais collé

Il faut savoir que Claude Puel jouait ainsi à Lille, à Monaco ou encore à Lyon et à Nice ou à Southampton. Un fond de jeu efficace avec lequel il a joué plusieurs fois la Ligue des Champions, dont une demie-finale avec l’OL, avec laquelle il a gagné le championnat de France, ou est allé récemment en finale de Cup avec les Saints. S’il fallait encore prouver que Puel était un bon entraineur.;..

Malheureusement, les joueurs Verts ne semblent pas avoir compris cela. Lors d’une séance d’entrainement, donc, Puel demande à ses joueurs de se projeter vite vers l’avant. Ruffier n’en fait qu’à sa tête. Dans sa cage, il contrôle, une fois, deux fois, le ballon, puis une troisième. A chaque passe en retrait vers le gardien, il prend son temps pour relancer. Puel lui demande d’accélèrer. Et c’est là ou le gardien, capitaine de l’ASSE, s’en prend au coach et lui demande d’aller se faire en******. Des mots durs qui ont eu un impact négatif sur le groupe, Puel sentant que de nombreux joueurs ne l’écoutaient plus.

Stéphane Ruffier à fleur de peau

Dans un second temps, Puel a dirigé une autre séance d’entrainement pendant laquelle Stéphane Ruffier a dévissé. Alors que deux équipes s’affrontaient, les titulaires contre les remplaçants, Ruffier interroge le coach pour savoir dans quelle équipe il se mettait. Puel lui répond que ça n’a peu d’importance, les gardiens n’étaient pas à être dans l’une ou l’autre de ces équipes. Vexé, Ruffier a refusé de prendre part à l’entrainement, laissant Moulin et Vermot occuper les deux cages stéphanoises.

La suite, on la connait. Puel a annoncé à son gardien international qu’il ne jouerait pas lors du match face à Reims. Occasionnant un déferlement de haine de la part de l’agent de RUffier, invité en grande pompe sur tous les plateaux TV. Pendant ce temps, le club est 17ème, à deux points du barragiste. Une défaite dans le derby plongerait l’ASSE un peu plus dans la crise. Il serait peut être temps de s’en soucier…

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !