Enquête : les auteurs surfent sur les ebooks

Ebook Photo DR

Malgré que le nombre de lecteurs sur liseuses ne représente que 7% du lectorat français (une progression continue de 1% par année en 10 ans), les auteurs de best sellers et les jeunes écrivains optent de plus en plus pour le livre électronique.

Dans les faits, le livre électronique fait parti de l’ère digitale qui a bouleversé l’économie mondiale de nombreuses industries.

Lire un livre sur papier est de loin le choix premier des lecteurs et amateurs de romans et de littérature, mais en pratique, les livres sur les liseuses Kindle ou Kobo (made by Fnac) gagnent du terrain. Effet de mode, stratégies commerciales des fabricants de liseuses et intérêts financiers de certaines maisons d’édition sont les éléments clés qui feront des ebooks un acteur majeur de la littérature en France dans les générations présentes et à venir.

Les auteurs sont avantagés par cette nouvelle vague digitale, leurs salaires étant basés sur le nombre de livres neufs vendus, ebooks inclus. L’auteur a ainsi la chance de pouvoir avoir la garantie de toucher des royalties sur chaque ebook vendu, maison d’édition incluse.

En toute logique, déjà aujourd’hui les livres best sellers sont tous disponibles en version électronique (Musso, Nothomb, Follett, Coehlo, etc.).

Les guides de livres et les sites qui référencent les livres les plus vendus de France, tels que Meilleur-Livre.com, suivent un peu tous la même logique : la mise en avant des livres proposés en version papier et électronique.

En observant de plus près les librairies en ligne les plus populaires (Amazon, Fnac, Decitre), on peut constater que les ouvrages offrant les deux versions (papier et électronique) sont privilégiés dans les suggestions faites aux utilisateurs (classés avant les autres).

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !