L’année 2018 compliquée de Snapchat, expliquée par son PDG

C’est en faisant des erreurs qu’on apprend, et il faut être capable de les reconnaître. Evan Spiegel, le PDG de Snap, est revenu sur le début d’année pour le moins compliqué rencontré par Snapchat, dans un mémo destiné à l’ensemble de son personnel. Il parle de manière souvent imagée et originale, des erreurs commises, mais également des réussites, lors de cette année 2018.

Une mise à jour qui déplaît fortement

C’est le site Cheddar qui dévoilé le 4 octobre dernier, le mémo écrit de la main d’Evan Spiegel et envoyé à l’ensemble des employés de sa compagnie. Le PDG explique notamment avoir voulu aller trop vite lors du lancement du nouveau design de l’application Snapchat, actif pour tous les nouveaux utilisateurs à partir de janvier 2018.

En effet, ce nouveau design devait permettre une utilisation plus simple et plus agréable, et attirer ainsi toujours plus de monde sur le réseau social. On trouvait notamment une division entre les stories des nos amis, et celles des différents personnages publics, acteurs, chanteurs, influenceurs ou autres médias.

Cependant, dès le lancement du nouveau format, la grogne des utilisateurs se fait entendre. Ce devait être plus simple, et la plupart des Snapchateurs trouvent finalement le système bien moins confortable et ergonomique que la version précédente. Très rapidement, une pétition est même lancée, qui va recueillir plus d’un million de signatures. Le réseau social va mettre du temps à réagir, et il faudra attendre le mois de mai, pour que la mise à jour soit finalement annulée.

Le PDG explique dans le mémo que le nouveau design portant le nom de Cheeta, (Guépard en Français) était conçu pour que tout aille plus vite. Il avoue avoir « résolu un problème, qui en aurait créé plein d’autres ». Il écrit ensuite que « Dans la nature, les guépards ne peuvent pas courir vite pendant très longtemps (seulement 30 secondes environ). Quand ils s’arrêtent, ils se reposent, et ils prennent le temps de réévaluer leur environnement. »

Il termine en expliquant que le nouveau design permettait de bouger aussi vite qu’un Guépard dans la bonne direction, mais qu’il fallait aussi être capable de savoir prendre son temps. Une métaphore étonnante qui a fait réagir sur les réseaux sociaux.

Une concurrence féroce

Si la nouvelle moulure n’a donc pas séduit tout le monde, Snap s’est également heurté à une concurrence féroce. En effet, Facebook et Instagram, pour ne citer qu’eux, on reprit de nombreux concepts créés par Snapchat, avec parfois des améliorations, ce qui a fait beaucoup de mal à la compagnie. Ainsi, en aout 2018, le réseau social comptait 3 millions d’utilisateurs en moins. Une perte conséquente qui fragilisait encore un peu plus l’application.

« Si vous vous focalisez sur le fruit et ignorez la racine, l’arbre mourra. Si vous investissez dans la racine, vous récolterez des fruits en abondance et de manière régulière » Evan Spiegel, CEO de Snapchat.

Evan Spiegel ne baisse évidemment pas les bras pour autant, et il pense qu’il y a eu aussi beaucoup de positif au cours de l’année, qui fût pour lui « stimulante ». Il se félicite notamment des progrès exceptionnels d’une société qui est cotée en bourse depuis seulement 2 ans, et qui trouve progressivement son rythme.

Le PDG revient également sur l’évolution des stories des médias dont l’audience aurait fait un bon de 20 % au cours de l’année. Il exprime aussi sa satisfaction concernant le module Shows, permettant d’afficher des programmes TV adaptés aux appareils mobiles, qui serait utilisées par plus de 10 millions d’internautes, pour seulement 18 émissions. Cela dit, là encore, Instagram a lancé l’IGTV, qui ressemble clairement à Shows et qui pourrait même lui faire de l’ombre.

Des investissements à venir, et de l’ambition

Evan Spiegel termine son mémo en expliquant comment il compte relancer efficacement Snapchat. Il parle notamment de développer toujours plus l’application, afin d’attirer évidemment des utilisateurs de plus en plus nombreux.

Il souhaite que Snapchat devienne une application de communication majeure, et il veut que la plupart des gens se fassent à l’idée qu’envoyer une vidéo est toujours plus rapide que de taper un message.

La réalité augmentée sera développée, avec l’ambition d’être largement au-dessus du lot, et des applications ou des modules très compliqués à copier pour les réseaux sociaux concurrents.

Enfin, le PDG de Snap espère fortement que son entreprise fera des profits en cette fin d’année 2018. Il conclut avec une citation de Jack Gordon qui est la suivante : « Si vous vous focalisez sur le fruit et ignorez la racine, l’arbre mourra. Si vous investissez dans la racine, vous récolterez des fruits en abondance et de manière régulière », puis il promet que tous les employés recevront à la fin de l’année… un t-shirt aux couleurs du guépard.

Signaler une erreur.

Rejoins-nous sur Facebook !